Le logiciel PLM, est-il réservé aux grandes entreprises de la mode ?

le 10/02/2021 par Laure GALLAND

Si les logiciels PLM sont reconnus et très plébiscités dans le secteur du Luxe, Fashion et Retail depuis quelques années, leur utilisation reste à développer pour les entreprises de moins de 50 millions € de chiffres d’affaires. Il est faux de penser que les logiciels PLM ne sont que l’apanage des grandes sociétés.

Laure, experte du PLM dans le secteur du Fashion, Luxe et Retail, vous partage son avis sur l’intérêt d’implémenter un PLM quelle que soit sa taille d’entreprise et sur les questions essentielles à se poser.

 

 

Pourquoi implémenter un PLM ?

Le développement d’un produit nécessite de coordonner de nombreux acteurs internes et externes : bureau de style, usine de production, etc… Les logiciels se veulent un facilitateur du partage de données et de la gestion des cycles de vie produit. Avoir la bonne information, partout et à tout moment et anticiper les étapes de développement produit pour réduire le time-to-market, voici la promesse du PLM.

Les fonctionnalités de bases d’un PLM sont les suivantes :

✔ L’automatisation du dossier technique

✔ La gestion des essayages et des commentaires associés

✔ Le costing

✔ Le pilotage des développements….

Bien sûr, les éditeurs de logiciel proposent désormais de nouvelles fonctionnalités afin de rendre le PLM incontournable sur toutes les étapes de vie du produit, comme l’intégration des fichiers Adobe Illustrator ou des prototypes 3D.

 

 

À qui s’adresse un PLM ?

Fabricant ou façonnier, marque propre ou distributeur, la mise en place d’un PLM sera pertinente mais vous aurez une utilisation différente :

– Si vous fabriquez :

L’utilisation d’un PLM peut être un nouveau service proposé à vos clients, service vous valorisant vis-à-vis de vos concurrents.

– Si vous faites fabriquer :

Le PLM sera l’outil support des échanges avec vos façonniers dans la mise au point de vos produits.

– Si vous êtes distributeur :

Le PLM vous aidera dans le pilotage des développements et le respect des livraisons en magasin.

 

 

Comment choisir sa solution ?

La première étape est de définir votre besoin de manière précise et d’étayer votre propos :

✔ Quelles données dois-je retrouver dans mon PLM ?

✔ À qui est-il destiné en priorité ?

✔ Quelles sont les fonctionnalités essentielles et non essentielles ?

Répondre à ces questions types, vous permettra d’arbitrer de manière objective si vous êtes amené à faire de choix contraints par votre budget.  Avant de vous laisser séduire par les nombreuses fonctionnalités couvertes par un PLM, faites une liste et pondérer chaque fonction peut vous aider dans la priorisation des fonctions à implémenter.

 

 

Mon conseil d’expert

Comme vous n’avez pas le droit à l’erreur et que le budget est limité, je conseille de privilégier des solutions Standard & OOTB. Beaucoup d’éditeurs de PLM proposent des fonctionnalités satisfaisantes basées sur leurs expériences et leurs clients.

N’oubliez pas de vérifier l’expérience et les références de l’éditeur dans votre domaine spécifique : Retail, Chaussure, Maroquinerie… Plus, un éditeur sera présent dans votre domaine, plus vous augmentez vos chances que la solution PLM proposée intègre de fonctions clés de votre secteur basés sur les « Bonnes Pratiques Métiers ».

 

 

Les coûts à ne pas sous-estimer

Vous avez trouvé votre solution et vous allez lancer le projet ? Prenez encore du temps pour estimer la charge d’intégration de votre PLM avec votre ERP. Il n’est pas envisageable de ressaisir dans l’ERP les données produits/matières intégrées dans le PLM. Il faudra donc créer des connecteurs entre ces deux applications.

Le développement de ce type d’interface est spécifique et peut venir gonfler votre budget. Sachez que certains PLM proposent des connecteurs déjà développés avec certains ERP, renseignez-vous. Vous y gagnerez du temps et de l’argent.

N’oubliez pas de penser sur du long terme, votre PLM va évoluer dans les prochains mois. Projetez-vous et évaluer le coût de ces évolutions. Tâchez de rester vigilant aux intégrations développées avec votre ERP et aux impacts sur les futures évolutions et les mises à jour de votre PLM !

 

 

Un dernier conseil

Restez simple : système maître / système esclave en évitant les interfaces bidirectionnelles ! Vous pouvez également vérifier auprès de l’éditeur que les interfaces développées sont bien compatibles avec les prochaines versions de votre PLM. Lui seul le sait !

le 10/02/2021 par Laure GALLAND